Alphonse Cemin

direction artistique, pianiste

Né en 1986, Alphonse Cemin étudie le piano et la flûte traversière au CNR de Boulogne-Billancourt, l’analyse au CNR de Paris (Alain Louvier) et l’harmonie avec Jacques Castérède avant d’intégrer au CNSMDP les classes de culture musicale (Brigitte François Sappey) et d’analyse (Michaël Levinas) puis d’accompagnement au piano (Jean Koerner et Jean-Frédéric Neuburger), et de musique de chambre (Pierre-Laurent Aimard). Il travaille le répertoire de la mélodie et du Lied avec Ruben Lifschitz, Helmut Deutsch et Jeff Cohen, et suit des cours de direction d’orchestre en stages et master classes notamment avec Lawrence Foster et l’orchestre de la fondation Gulbenkian à Lisbonne.

Alphonse Cemin est l’un des fondateurs de l’ensemble Le Balcon avec lequel il donne à entendre la musique des compositeurs de sa génération ainsi qu’un large répertoire des siècles derniers. En septembre 2015 il dirige l’opéra de Michaël Levinas La Métamorphose au festival Musica de Strasbourg et, en 2016 la création de l’opéra de Tomas Bordalejo, Bureau 470. Il est en 2017 chef assistant au Théâtre Bolchoï de Moscou pour l’opéra Written on skin de George Benjamin et Martin Crimp. Il dirigera lors de la saison 2018/2019 Into the little Hill, opéra des mêmes auteurs au théâtre de l’Athénée à Paris. Au Teatro Colon de Buenos Aires, il dirige en 2018 une production des Indes galantes de Rameau avec l’Instituto Superior de Arte. En récital il se produit régulièrement avec la soprano Julie Fuchs avec qui il a enregistré les mélodies de jeunesse de Mahler et Debussy (Aparté), et également avec Damien Pass, Marianne Crebassa, Léa Trommenschlager, Manuel Nuñez-Camelino, Nahuel di Pierro, Rodrigo Ferreira, Kate Lindsey, Stanislas de Barbeyrac, Élise Chauvin, Jenny Daviet, Anna Stephany.

Il s’est aussi produit en récital avec Karine Deshayes, Inva Mula et Béatrice Uria-Monzon. Il est depuis 2014 le directeur artistique de la saison des Lundis musicaux de l’Athénée, consacrée au répertoire de chambre pour chant et piano. Il a enregistré les Myrthen op 25 de Schumann (B Records) avec Léa Trommenschlager et Damien Pass, avec Mari Eriksmoen un disque Grieg, Grøndahl, Strauss, Wolf. (Alpha), Winterreise de Schubert (B records) avec Nahuel de Pierro et avec le quatuor Van Kuijk et Kate Lindsey La Chanson Perpétuelle de Chausson (Alpha). Comme partenaire de musique de chambre il s’est produit avec Jean-Guihen Queyras, Tabea Zimmermann, Santiago Cañon-Valencia, Emmanuel Pahud, Paul Meyer, Olivier Charlier, le quatuor Modigliani, Fanny Clamagirand, le quatuor Zaïde ; en ensemble et orchestre il s’est produit sous la direction de Pierre Boulez (Pierrot Lunaire), Peter Eötvös, David Robertson, Mathias Pintscher avec l’Ensemble Intercontemporain, le Mahler Chamber Orchestra; a joué en soliste 2e concerto et variations Paganini de Rachmaninov, 20e concerto de Mozart. Il travaille également comme directeur musical, chef assistant et chef de chant sur des productions d’opéras et, en 2010-11, à l’atelier lyrique de l’Opéra national de Paris. Cette activité le fait collaborer avec des chefs tels que Maxime Pascal, Raphaël Pichon, Esa-Pekka Salonen, Kent Nagano, George Benjamin, Marc Minkowski, Daniel Harding, Pablo Heras-Casado, Marc-André Dalbavie et travailler au Salzburger Festspiele, Festival d’Aix-en-Provence, Bayerische Staatsoper München, Théâtre Capitole à Toulouse, Opéra Comique Paris, Bolchoï Téatr Moscou. Il est en 2010 le pianiste lauréat HSBC de l’académie du festival d’Aix-en-Provence et reçoit en 2013 le prix d’interprétation des Stockhausen Kurse Kürten. En 2017 il reçoit le prix Gabriel Dussurget du festival d’Aix-en-Provence.