Emmanuelle Monier

Mezzo-soprano

Après 10 ans d’étude du violon, la mezzo-soprano Emmanuelle MONIER commence le chant avec Anne-Marie Rodde, Anne Constantin puis Gerda Hartman et Chantal Mathias au CNSM -Conservatoire National Supérieur de Musique- de Paris, dont elle sort diplômée en juin 2009.

Depuis 2005 elle se produit sur les plus grandes scènes françaises et européennes telles que l’Opéra Royal de Wallonie (La petite Renarde rusée), le Grand Théâtre d’Aix-en-Provence, la salle Pleyel à Paris (Dernier Jour d’un condamné, avec Roberto Alagna), le Théâtre des Champs-Elysées, l’Opéra de Massy, le Théâtre Impérial de Compiègne (Traviata, Rigoletto), la salle Favart Opéra Comique (Les Mousquetaires au Couvent)…

Son répertoire commence à l’époque baroque (Venus, Second Woman, travail sous la direction de Martin Gester ou Jérôme Corréas), se poursuit avec les rôles mozartiens tels que Zerlina (2009), Dorabella (2010), Elvira (2011), passe par le XIXème siècle (Mercedes, Carmen en 2012, Giovanna dans Rigoletto de Verdi en 2015 à l’Opéra de Clermont-Ferrand), pour s’épanouir dans la musique contemporaine, notamment au sein de l’ensemble Les Cris de Paris, dirigé par Geoffroy Jourdain, avec lequel elle créée plusieurs œuvres (Cachafaz d’Oscar Strasnoy sur un livret de Copi, au Théâtre de Cornouailles à Quimper, Sarah K. de Julien Malaussena à l’Abbaye de Royaumont en 2012, Ludus de Morte regis,de Mauro Lanza, Biennale de Venise 2013, Le Livre de Job, de Michel Tabachnik à Paris Cité de la Musique). Elle commence également en 2014 une collaboration avec l’ensemble de Maxime Pascal Le Balcon.

Ce parcours éclectique est aussi marqué par le travail avec de prestigieux et talentueux metteurs en scène : Benoist Brumer, Vincent Vittoz, Pierre Thirion-Vallet (Giovanna dans Rigoletto), Benjamin Lazar, Stéphane Braunschweig (Don Giovanni), Olivier Py (Dialogues des Carmélites), Jérôme Deschamps (Blanche dans les Mousquetaires au Couvent) et Nadine Duffaut. Ces rencontres ont développé son goût du jeu théâtral au service de l’interprétation lyrique.

 

Au sein du Balcon
Emmanuelle a participé à la représentation de Jakob Lenz de Wolgang Rihm et des Vêpres de la Vierge de Claudio Monteverdi. Elle reprendra son rôle dans Jakob Lenz en 2019 à l’occasion du Festival Le Balcon.