Eun-Joo Lee

Violon

Née en à Séoul, Corée du Sud, Eun Joo LEE commence le violon à l’âge de 7 ans. Elle entre au collège Ye-won school en 2001 et puis au lycée Seoul Arts High School en 2004. Elle étudie en Corée avec Won-jung LEE, Ho-young PI, Sung-sik YANG.

Très passionnée pour voir le grand monde international, elle décide de partir à Paris pour étudier la musique en 2008. En même année, elle est admise au CNSM de Paris à l’unanimité, dans la classe de Roland Daugareil (Suzanne Gessner, Christophe Poiget, Serge Pataud). Elle obtient le diplôme de la licence avec la mention très bien à l’unanimité et celui du Master avec la mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury. Elle poursuit actuellement ses études de DAI(Diplôme d’artistes interprètes) du 3ème cycle au CNSM de Paris dans la classe de Hae-sun Kang.

Pour la musique de chambre, elle a travaillé avec de grands artistes tels que Pierre-Laurent Aimard, Michel Strauss, Hae-Sun Kang, Jean Sulem, Marc Coppey, Vladimir Mendelssohn. Pour le travail d’orchestre, elle a joué au sein d’orchestres parisiens comme l’Orchestre de Paris et l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la baguette de grands chefs tels Esa Pekka Salonen, Chung Myung-whun, Christoph Eschenbach, Paavo Jarvi.. Elle a participé à nombreuses masterclasses pour travailler avec Igor Ozim, Pavel Vernikov, Michael Frischenschlager, Tedi Papavrami, Patrice Fontanarosa.

Egalement très motivée par la musique contemporaine, elle a participé à l’académie de Lucerne Festival en 2012 sous la baguette de Pierre Boulez, Peter Eötvös et aux projets du cursus à l’IRCAM avec de talentueux compositeurs tels que Sampo Haapamäki et Violeta Cruz. Elle remporte le premier prix du concours Vatelot-Rampal en 2010 à Paris et le premier prix du concours Leopold Bellan en 2013. Elle est invitée aux nombreux festivals tels que «Manifest» à Paris, «Festival Messiaen au pays de la Meije» Elle a joué en soliste le concerto pour violon et orchestre, « L’arbre des songes » de Henri Dutilleux à la cité de la musique en 2014. Elle s’est produite en remplaçante avec l’Ensemble Intercontemporain sous la baguette de Matthias Pintscher à Strasbourg. Elle se produit en concerts, récitals, en musique de chambre et en solo, en Europe et en Corée.

Au sein du Balcon

Eun-Joo rejoint Le Balcon en 2009. Elle participe à un grand nombre de concerts, dont ceux des Vêpres, de Monteverdi (2015), Le Premier Meurtre  à l’Opéra de Lille (2016) et les représentations de Donnerstag aus Licht de Karlheinz Stockhausen, à l’Opéra Comique, en novembre 2018. À l’occasion de la première édition du Festival Le Balcon, Eun-Joo participe à la Soirée mystique, où elle joue Bhakti de Jonathan Harvey, ainsi que L’Idylle de Siegfried de Richard Wagner.