Julie Fuchs

soprano

Considérée comme la «nouvelle voix de l’opéra» aux « aigus soyeux et au médium voluptueux», la soprano Julie Fuchs s’est imposée comme l’une des artistes les plus polyvalentes de notre époque, éblouissant le public à travers les plus grands opéras et salles de concert du monde. Elle commence sa formation musicale et théâtrale à Avignon et obtient son diplôme avec distinction au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle est lauréate du deuxième prix à Operalia en 2013 et reçoit deux Victoires de la Musique en 2012 et 2014.
Lors de la saison 2017/18, Julie fait ses débuts attendus en Giunia (Lucio Silla) au Teatro Real de Madrid, retourne à l’Opéra de Paris en tant que Nanetta Falstaff et fait ses débuts en tant que Comtesse Adèle dans la nouvelle production du Comte Ory à l’Opéra Comique. Elle fait également ses débuts dans le rôle titre de L’incoronazione di Poppea à l’Opernhaus Zurich et revient au Théâtre des Champs-Elysées pour reprendre son interprétation déjà acclamée de Morgana Alcina.
Parmi les temps forts des saisons précédentes, on peut citer Marie (La fille du régiment) au Wiener Staatsoper, Leïla (Les pêcheurs de perles) au Théâtre des Champs-Elysées (dont l’enregistrement a été publié sur le label Pentatone début 2018), Zerlina (Don Giovanni) au Festival d’Aix-en-Provence, Esther Trompe-la-Mort et la Folie dans Platée de Rameau à l’Opéra de Paris, Musetta (La Bohème) au Bayerische Staatsoper, la Comtesse de Folleville (Il viaggio a Reims) et Angelica Orlando pour l’Opernhaus Zürich. En concert, Julie a notamment participé à un concert américain aux Chorégies d’Orange, à la Grande Messe en ut mineur de Mozart au Festival de Salzbourg, a fait ses débuts aux BBC Proms 2016 avec le BBC Symphony Orchestra et à la Philharmonie de Berlin pour un concert avec le Deutsches Symphonie-Orchester.
Au cours de la saison 2018/19, Julie apparaîtra dans deux nouvelles productions: elle sera Fiorilla (Il turco in Italia) à l’Opernhaus Zürich et Eurydice (Orphée aux enfers) à l’Opéra Grand Avignon. Elle fera également ses débuts dans le rôle d’Eva dans l’opéra rarement donné La Morte d’Abel de Caldara au Festival de Pentecôte de Salzbourg. Elle donnera également des récitals en solo à la Philharmonie de Paris, au Théâtre de l’Athénée à Paris, au Festival d’Aix-en-Provence, à l’Opéra de Versailles, à l’Opéra du Rhin et à l’Opéra national de Bordeaux et participera à Carmina Burana avec l’Orchestre national de Bordeaux Aquitaine et à un concert de gala au Festival de Pentecôte de Salzbourg.
La discographie de Julie comprend un enregistrement des mélodies de jeunesse de Mahler et Debussy avec le pianiste Alphonse Cemin et un disque de Mélodies de Poulenc (Atma Classique). En 2014, Julie signe un contrat exclusif avec Deutsche Grammophon. Son premier album solo ‘Yes!’ est sorti en 2015. Son prochain album, enregistré avec Enrique Mazzola et l’Orchestre national d’Île-de-France, sortira en 2019 et sera présenté dans une tournée européenne cet été.